Présentation de l’éditeur :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui mène le bal, c’est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Editeur : Finitude. 7 janvier 2016

Mon avis :

J’ai longtemps hésité à lire ce livre. Le tapage médiatique me rebute parfois. Puis j’ai craqué, lors de la sortie en poche. Bien m’en a pris. En attendant Bojangles est un véritable petit bijou. Poétique, doux, mélancolique et profond à la fois. L’histoire est contée par le petit garçon d’un couple atypique. L’homme, fou d’amour pour sa femme. La femme, un peu barrée, en fait. Ou plutôt vraiment.

Difficile de faire une chronique sans raconter cette histoire vue par les yeux d’un enfant. C’est beau. Joyeux mais triste. Naturel, même si ça pourrait ne pas sembler cohérent. Mais le but n’est pas là, je crois. Le but, tel que je l’ai ressenti, c’est de nous offrir une situation peu banale, dramatique mais tellement décrite avec légèreté, qui a du sens. C’est la magie dans le quotidien d’un enfant alors que ça pourrait être perçu comme totalement anormal. C’est l’amour, inconditionnel, profond, passionné d’un homme envers sa femme. C’est l’acceptation des choses, telles qu’elles sont, par l’enfant. C’est même plus, puisque l’enfant explique avec tellement d’aisance sa vie, son quotidien, qu’on pourrait penser que les comportements de sa mère ont juste pour but de faire de sa vie une longue suite d’enchantements.

C’est se rendre compte du décalage entre notre perception et celle d’un enfant, aussi. Tellement instructif. Comment détourner la réalité pour en faire une suite d’émerveillements.

J’ai adoré ce livre. L’auteur écrit bien, avec poésie, délicatesse, optimisme. Nous avons la vision de l’enfant, et celle, beaucoup plus réaliste, du père qui tient sa petite famille du bout des bras…

Si vous ne l’avez pas encore lu, foncez !

 

 

Vous avez aimé ? Dites le par ce biais !

Vous aimez ce blog ? Suivez-moi ailleurs sur internet !

Pin It on Pinterest

Share This