La montagne entre nous. Charles Martin. 14 Septembre 2017. Presses de la cité

Présentation de l’éditeur

Un couple into the wild

Seuls survivants d’un accident d’avion, le chirurgien Ben Payne et la journaliste Ashley Knox se trouvent à 3 500 mètres d’altitude, au cœur de l’hiver, sans aucun moyen de communication. Ashley, dont le mariage était prévu deux jours plus tard, est gravement blessée. Grâce aux soins prodigués par Ben, elle est hors de danger, au moins pour quelques jours.

Mais, pour espérer s’en sortir, ils doivent parcourir 75 kilomètres en pleine montagne. Au cours de leur randonnée chaotique, ils se découvrent, échangent des secrets qui ne semblent plus si importants, plaisantent aussi – il faut garder le moral coûte que coûte. Mais la montagne se referme sur eux toujours un peu plus et leurs chances de survie s’amenuisent…

Biographie de l’auteur

Américain, Charles Martin est l’auteur de plusieurs best-sellers, traduits dans 17 langues. Une montagne entre nous est son premier roman publié en France.

Mon avis : 

Tout d’abord, un grand merci à l’éditeur, Presses de la cité, pour ce service presse et à Netgalley, l’intermédiaire où j’ai demandé ce livre.

Aussitôt reçu, aussitôt lu. J’avais vu la bande annonce du film, la montagne entre nous, et, quand j’ai ensuite vu qu’il s’agissait d’un livre, j’ai eu très envie de le lire. Et je n’ai pas été déçue ! Bien au contraire. J’ai lu ce livre d’une traite. Commencé en début de soirée, terminé très tard dans la nuit. C’est simple, je n’ai pas pu le lâcher.

L’histoire débute dans un aéroport, où nous faisons la connaissance de Ben et Ashley. Tous les deux pressés de rentrer chez eux, alors que tous les vols sont annulés, une tempête se prépare et un camion de dégivrement est en panne, ne pouvant préparer correctement les avions. Ben a une opération dans peu de temps, Ashley va se marier.

 

Ben trouve un avion privé pour l’emmener à Denver. Il propose à Ashley de l’embarquer avec lui. Les voilà donc dans un petit avion privé, avec Groover, le pilote et Tank, le chien. Malheureusement, Groover fait une crise cardiaque. Il a juste le temps de poser le coucou, même si cela ne se fait pas sans heurts.

 

Ashley est blessée. A la jambe, à l’épaule, et des coupures. Ben aussi, mais moins. Le chien va bien 🙂 Seulement, ils sont au sommet d’une montagne, sans âme qui vive aux alentours, sans personne qui est au courant de leur décision de prendre ce coucou, sachant pertinemment que le pilote n’a pas donné de plan de vol. Seuls au monde, dans un univers hostile et blessés. Franchement pas enviable, non ?

 

J’ai tout de suite été prise par l’histoire. J’ai aimé les personnalités des protagonistes, Groover, et ses phrases pleines de sagesse, Ben et sa capacité à raisonner correctement plutôt que de laisser la panique l’envahir, son self-control, donc, sa faculté à faire passer l’autre avant lui-même. Ashley et son humour en toute circonstance. L’univers est froid, glacial même, et j’ai ressenti avec les héros la peur, la souffrance, les doutes. Je voulais toujours en lire plus, savoir ce qui allait se passer, comment ils allaient réagir, les imprévus qui allaient survenir. Le froid, la faim, la soif, les animaux sauvages, les risques liés à cette survie en pleine montagne. On vit avec eux, on respire avec eux, on stresse pour eux.

Et ce, jusqu’à cette fin que j’ai essayé d’imaginer tout du long, émettant quelques suppositions. Dont une qui s’est révélée juste mais vraiment à quelques pages du dénouement final. Parce que Ben cache un secret, qu’il refuse de révéler à Ashley.

 

Ben parle aussi dans un dictaphone à sa femme, ce qui nous permet des flash back et d’en apprendre plus sur son enfance, et sa femme. Un héros qui n’a pas été épargné par la vie…

 

Ce livre est donc un coup de coeur. Un livre plein de force, de philosophie, s’il est possible de faire de la philosophie dans ces circonstances, d’humour, de tension, de suspens, de solidarité, servi par une écriture fluide et prenante. Je conseille vivement ce livre. Et maintenant, j’ai hâte de voir le film !

Vous avez aimé ? Dites le par ce biais !

Vous aimez ce blog ? Suivez-moi ailleurs sur internet !

Pin It on Pinterest

Share This