Sois toi-même, tous les autres sont déjà pris. David Zaoui. J.C Lattès. 30 Janvier 2019

Présentation de l’éditeur

« As-tu pensé, Alfredo, à ce que sera ta vie si tu ne parviens pas à percer dans cette voie qui est la tienne ? Que deviendras-tu ? Chauffeur routier, vendeur de cartes de visite, slameur ? Que pourrais-tu devenir  ? Tu ne sais rien faire. »

Dans une HLM de banlieue, vivant sur le même palier que ses parents juifs italiens, Alfredo Scali est un loser au grand cœur qui se rêve artiste. Mais pas n’importe lequel ! Alfredo peint «  l’inconscient des animaux à travers leurs rêves » : celui des ours bipolaires et des crabes kleptomanes, entre autres…

Entouré d’un père soigneur dans un zoo et d’une mère qui prépare inlassablement des pâtisseries, d’une grand-mère foldingue atteinte d’Alzheimer, d’une touriste italienne aussi ensorcelante qu’inaccessible et d’un conseiller Pôle Emploi spécialisé dans les jobs neurasthéniques, sa vie d’artiste pleine de doutes et d’espoirs paraît sans issue. Tout va changer lorsque Alfredo va hériter… de Schmidt, le singe chargé d’assister sa grand-mère. Ce capucin malicieux, dressé pour aider les personnes dépendantes, va bouleverser la vie du héros, ainsi que sa peinture…

De Pantin à Montmartre, d’une friterie belge tenue par un drôle de rabbin aux plages paradisiaques de Saint-Domingue, ce roman tendre et déjanté vous entraînera sur les traces d’un artiste prêt à surmonter tous les obstacles pour atteindre son idéal.

Biographie de l’auteur

David Zaoui est né en 1977 en banlieue parisienne. Il a suivi les cours Florent et travaillé comme réalisateur et producteur dans le cinéma pendant plusieurs années, notamment aux États-Unis. Il se consacre aujourd’hui à l’écriture et signe ici son deuxième roman.

Mon avis :

Tout d’abord, merci à NetGalley et les éditions JC Lattès pour ce service presse !

Quelle belle découverte que ce roman ! Je m’attendais à un livre de développement personnel, un feel-good avec des clés pour « être soi-même », et j’ai découvert une histoire tendre, drôle, émouvante, « barrée » juste comme il faut, profondément humaine.

On suit les aventures d’Alfredo, artiste peintre qui aimerait bien vivre de sa peinture mais qui pour le moment est au pôle emploi et enchaine quelques boulots alimentaires qui ne lui correspondent pas. Alfredo est bien entouré, entre sa grand-mère qui entre dans la maladie d’alzheimer, des parents présents, des amis et… un singe.

Alfredo peint « l’inconscient des animaux à travers leurs rêves » et autant dire que les galeries ne se battent pas pour exposer ses toiles.

J’ai adoré l’humour de l’auteur, les phrases déposées ici et là qui m’ont sans cesse fait sourire, le naturel déconcertant du héros quand il raconte. J’ai adoré les échanges entre le conseiller pôle emploi et Alfredo, vraiment, parce que qui n’a pas rêvé un jour de pouvoir se lâcher comme ça en répondant à des courriers administratifs. En bref, j’ai tout aimé dans ce roman, je l’ai lu d’une traite en une soirée. Et j’ai eu le sourire au lèvres tout du long.

Ce roman est un vrai coup de coeur. Il sort le 30 Janvier 2019 et je le recommande chaudement. L’histoire est prenante, drôle, humaine, fluide, simple et naturelle. Pas de conseils prodigués tout du long avec des « étapes » pour réaliser ses rêves mais on comprend exactement ce qu’il faut comprendre et c’est vraiment parfait !

Vous avez aimé ? Dites le par ce biais !

Vous aimez ce blog ? Suivez-moi ailleurs sur internet !

Pin It on Pinterest

Share This