Notice: Trying to get property of non-object in /home/franciaplace/public_html/wp-content/plugins/wordpress-seo/frontend/schema/class-schema-utils.php on line 26

Toutes les couleurs de la nuit. Karine Lambert. Calmann Levy. 17 Avril 2019

Présentation de l’éditeur

Le diagnostic est irrévocable. D’ici trois semaines, Vincent aura perdu la vue. Confronté à son destin, ce prof de tennis de trente-cinq ans qui avait tout pour être heureux expérimente le déni, la colère et le désespoir.
Comment se préparer à vivre dans l’obscurité ? Sur qui compter ? Alors que le monde s’éteint petit à petit autour de lui et que chaque minute devient un parcours d’obstacles, il se réfugie à la campagne où il renoue avec ses souvenirs d’enfance. Les mains plongées dans la terre, Vincent se connecte à ses sens, à l’instant présent et aux autres. Il tente de gagner le match de sa nouvelle vie.
C’est l’histoire lumineuse d’une renaissance, d’une transmission familiale et d’un amour hors normes. Une immersion sensorielle dans un univers méconnu.

Mon avis :

 

Tout d’abord, merci beaucoup aux Editions Calmann Levy et à l’auteure pour ce service presse. C’est mon tout premier roman dédicacé que je reçois pour un service presse, et étant donné que j’aime beaucoup la plume et l’imagination de Karine Lambert, j’ai vraiment été très contente de recevoir ce livre !

Merci aussi à NetGalley, j’avais demandé le livre en numérique, avant de recevoir le livre papier 🙂

Donc, l’histoire ne démarre pas très bien pour notre héros Vincent. Sportif, en couple, avec des projet, il ne s’attendait pas à entendre ce terrible verdict : il va devenir aveugle. OK, personne ne s’y attendrait, en fait, et le choc est donc rude pour ce jeune homme. D’autant plus que l’échéance est proche, quelques semaines. Il est obligé d’abandonner le tennis, et il ne sait absolument pas ce qu’il va faire. Avec sa future femme, ce n’est pas le top non plus, il se retrouve seul pour faire face à ses doutes, ses angoisses, et toutes ses questions.

 

Au départ, il fuit les autres, il a besoin d’être seul.  Il part pour faire le point, avant de revenir et d’aller dans la maison de son grand père, le seul endroit où il se sent à peu près à l’aise. Je ne vais pas trop en dire pour ne pas dévoiler l’histoire, mais j’ai beaucoup aimé. Malgré la situation tragique, il n’y a pas de pathos dans ce livre. Tout est bien décrit, d’une écriture fluide et agréable, et j’ai tourné les pages en voulant toujours en savoir plus. Comme pour chacun de ses livres, Karine Lambert nous entraine avec elle dans son récit, c’est doux, c’est agréable, c’est intelligent. On se prend d’amitié pour Vincent, le héros, et pour les personnages secondaires qui aident le héros. Franchement, je ne m’étais jamais posé la question de savoir comment je réagirais si j’apprenais une telle nouvelle, j’ai donc vécu les étapes avec Vincent, les difficultés avec sa perte de vue, tout ce qu’on n’imagine pas lorsque nous sommes habitués à voir. 

 

Je recommande ce livre. Comme je l’ai dit, l’écriture de Karine Lambert est vraiment très agréable, elle nous entraine avec elle, on ne voit pas les pages défiler et on veut toujours en savoir plus. Il y a beaucoup d’humanité et de simplicité dans ses histoires, et ça fait du bien. J’aime aussi beaucoup la couverture, elle est magnifique ! Et j’ai hâte de lire le prochain livre de cette auteure ! 

 

Vous avez aimé ? Dites le par ce biais !
error
error

Vous aimez ce blog ? Suivez-moi ailleurs sur internet !

Pin It on Pinterest

Share This